Un jour dans l’entrepreneuriat…

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 22 juillet 2017 en France

 

 

La Rochelle – 9h: Fred s’installe sur le tapis de course. Courir dans le parc lui manque. Le chant des oiseaux, le cri des canards brisant le calme apparent, le vent sur sa peau…tout ça lui paraît si loin. Depuis son accident de voiture, on lui a fortement conseillé de privilégier le sport en salle avec un entraineur. Les écouteurs sur les oreilles, il se cale sur le rythme des Daft Punk et ferme les yeux. L’odeur citronnée des produits nettoyants le ramène une semaine plus tôt.

Installé sur le canapé de l’espace VIP, il observait les derniers préparatifs de la soirée d’inauguration pour la boîte de nuit qui l’a engagé. Cela fait 20 ans qu’il travaille dans le monde de la nuit et seulement 1 an qu’il organise des soirées à son compte.

Echapper à la mort lui a fait prendre conscience de ses attentes profondes et de son besoin d’avancer, de liberté…

 

Poitiers – 10h: Magali ferme brièvement les yeux et respire profondément. Avoir les pieds dans le vide, lorsque l’on a le vertige sur un tabouret, n’est pas la meilleure idée qui soit. Heureusement les images la distraient et elle est rapidement envoutée par son voyage : colline de sable, montagnes enneigées… le tout plus vrai que nature.

Elle quitte l’écran des yeux un instant pour regarder Alice sa fille de 9 ans mélangeant cris, et rires en s’agrippant à son père et Hugo son fils de 14 ans en mode « pause » de sa crise d’adolescence, pour un vrai et grand sourire.

Erwan observe discrètement sa femme, il peut lire la joie dans ses yeux, cela fait tellement de bien de la voir comme ça.

Magali a démissionné de son poste de commerciale il y a 3 ans pour devenir conseillère en image. Elle est tellement épanouie après une prestation, les yeux brillants de plaisir, on ne peut pas douter que ce métier est fait pour elle. Malgré cela, elle a eu beaucoup de mal à dépasser ses peurs et sa culpabilité de n’avoir plus qu’un seul salaire sur lequel s’appuyer les premiers mois, elle a même failli tout laisser tomber à plusieurs reprises. C’était sans compter sur le cadeau d’anniversaire d’Alice : un dessin pour « une super maman qui joue avec elle tous les soirs et rend les gens beaux et heureux… ». Cela a conduit à quelques larmes et à une surdose de motivation.

Les sièges s’inclinent et tout le monde se replonge dans le voyage extraordinaire de Jules Vernes. Cette journée au Futuroscope va les laisser sans voix, avec de bons souvenirs.

 

Rennes – 11h : « Pour les bougies, vous préférez un parfum fleuri, marine, boisé ou sucré ? ». Lyla répond en moins d’une seconde, elle est là pour oublier le travail, pour 45 mn de détente grâce aux mains expertes de la masseuse avec des bougies sucrées. C’est la première fois qu’elle se rend dans cet institut, une vraie pulsion. Elle rentrait du salon maritime suite à la livraison de son catamaran d’1 m 50 de long et après ce nouveau défi elle avait besoin de calme. Son crédo : l’habillage de stands avec des fleurs, et grâce à mère nature tous les styles et les thèmes sont possibles.

Elle le démontre depuis 3 ans et enfin ce travail acharné paye. Elle a une clientèle de fidèles et des commandes pour l’année à venir. Un pied de nez à son ancien banquier qui ne croyait pas en la viabilité de son projet provoquant des soirées de larmes.

Mais tout ça est du passé, et la fleur qu’elle lui envoie à chaque bilan en indiquant : « J’en vis et je m’éclate…et vous ? » est juste une manière de garder le contact…

A ce souvenir, Lyla sourit, la voilà détendue et rêvant de barbe à papa.

Caen – 13h: Victor 8 ans coure pour se mettre à l’abri. Il a voulu jouer avec Plouf son doberman après le déjeuner mais l’orage gronde et de grosses gouttes commencent à tomber. Sa maman, se doutant de cette issue a déposé plein de coussins et accroché un drap à la rambarde pour faire une tente où Victor va se cacher avec son chien.

Comme tout grand explorateur, Victor allume sa lampe frontale avant de se plonger dans son « Sciences et vie Junior ». Quand il sera grand, Victor sera astronaute comme Thomas Pesquet. Il y a 1 an en rentrant d’un week-end chez ses grands-parents, il y eu la plus belle surprise de sa vie : une vraie cabane construite par son papa ébéniste avec un toit transparent pour regarder les étoiles, des escaliers pour que Plouf l’accompagne et un toboggan parce qu’il adore ça.

En plus la cabane se trouve en face du garage. Victor peut donc regarder son papa transformer le bois en meubles, sculptures et œuvres d’art… comme un magicien. Il travaille beaucoup par contre, Victor l’entend souvent repartir dans son atelier lorsqu’il va se coucher.

Mais demain c’est le départ pour 10 jours en Espagne, dans la famille de maman, et son papa sera tout à lui pour de supers vacances.

 

Chambéry – 15h: Michelle et Claude s’installent au milieu de la salle. Ils sont habitués à ces sièges rouges. Cela fait presque 25 ans qu’ils viennent chaque semaine dans ce cinéma, depuis l’ouverture de leur brasserie.

Ils savaient qu’ils se lançaient dans l’aventure d’une vie, Claude s’occupant de la cuisine et Michelle gérant le bar, les employés et la partie administrative. Ils ont traversé toutes sortes d’épreuves mais ils n’ont jamais dérogé à leur règle numéro 1.

Pour le bien de leur couple, toutes les semaines, ils quittent quelques heures la brasserie pour se plonger dans un film. Le thème importe peu. Ce qui compte c’est qu’ils soient ensemble et mettent le travail de côté.

Les lumières s’éteignent doucement, Claude prend la main de Michelle et elle pose sa tête sur son épaule. Une odeur de pop-corn flotte dans l’air, le générique commence et le couple sourit, heureux d’être là, en amoureux, pour 1h30 de tranquillité main dans la main.

 

Lyon – 16h : Le grincement du verrou résonne dans la pièce. Yoann regarde ses amis. Ils n’ont plus le choix, enfermés ils doivent sortir d’ici et c’est d’un même élan qu’ils se jettent sur les décors de la pièce.

Il y a 6 mois, à la fin de son master et en plein crowfunding pour monter sa startup de jeux  vidéo virtuels, Yoann et ses amis promettaient de garder le contact.

Promesse tenue grâce à Lola, la pro de l’organisation, qui a bloqué cette après-midi après un Doodle il y a 3 mois. Financièrement ses fins de mois sont compliquées, Yoann profite donc pleinement de cette après-midi d’exception offert par ses amis.

Cela le gène de se faire inviter, c’est pourquoi il refuse pratiquement toutes les sorties. Heureusement Lola a trouvé les mots justes : «  c’est long et difficile d’atteindre son rêve, accroche toi. Laisse nous t’aider et dans quelques années lorsque Google rachètera ta boîte tu nous rendras l’appareil…l’amitié dépasse l’argent. » Prendre le temps de se déconnecter manquait vraiment à Yoann.

Ils ont désormais moins d’une heure pour trouver le moyen de sortir de cette pièce grâce à un subtil mélange d’imagination, de réflexion et d’esprit d’équipe d’après la brochure. « Venez voir le sceau de Nostradamus, je crois qu’il indique quelque chose… ».

Qui aurait cru qu’être enfermé avec ses amis donnerait une telle bouffée d’oxygène.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lille – 19h: Valérie éteint enfin son ordinateur après une grosse journée. Elle s’étire contente de tout ce qu’elle a pu faire : finir le site de Monsieur X, gérer les réseaux sociaux de ses clients, faire 2 devis et elle vient de finir un article pour son blog « Conseils sur les meilleurs plugins à utiliser sur son site WordPress ».

Il est temps d’aller se préparer pour rejoindre ses amies au restaurant mais avant direction le placard à chocolats. Petit rituel après sa journée de travail avec dégustation de son dernier pécher mignon, un morceau de chocolat blond voir même deux.

D’habitude le week-end c’est repos, amis et famille mais dans J-3 c’est le concert de U2 et donc après-midi soldes à Paris et longue soirée en perspective.

Valérie a donc avancé dans ses prestations pour ne pas courir toute la semaine et profiter pleinement de son cadeau d’anniversaire.

 

 

Paris – 20h30: Le bateau s’ébranle au moment où Micheline et Raymond trinquent pour leur cinquantième anniversaire de mariage. Demain toute la famille se réunie pour fêter le renouvellement de leurs vœux.

Mais ce soir, en tête à tête, sur un bateau-mouche remontant la seine, ils profitent du paysage.

Devant leurs entrées, tartare de saumon pour Micheline et pâté en croûte pour Raymond, ils observent la Concorde, une pensée  pour leurs enfants qu’ils ne manqueront pas de remercier pour ce cadeau. C’est une idée de Camille leur cadette, photographe freelance qui travaille désormais dans la capitale.

Qu’est-ce qu’ils ont pu s’inquiéter pour elle, vivre d’un métier artistique est tellement compliqué. Et puis elle avait un bon poste en tant qu’assistante juridique. Et un jour, elle arrive avec un grand sourire et nous annonce : « je vais ouvrir un studio à Paris et réaliser des portraits…immortaliser sur papier glacé les plus beaux moments de la vie de chacun… » ; que dire après un tel discours et le bonheur que l’on pouvait lire dans ses yeux. Micheline et Raymond l’ont donc encouragés et ont parlé de son projet à tous leurs amis, un peu inquiets tout de même.

Ils ont pu visiter son studio cette après-midi et Camille a éclaté de rire en voyant toutes les courses qu’ils lui avaient ramené pour l’aider… « merci mais je m’en sors, j’ai ce qu’il faut pour vivre et profiter. ».

C’est donc rassuré que Micheline et Raymond jouent les touristes devant le musée du Louvre et ils essaient même de faire comme leurs petits-enfants, un selfie.

Chaque jour des milliards d’histoires de toutes sortes ont lieu comme en ce samedi 22 juillet 2017. Les exemples donnés ne représentent qu’une goutte d’eau dans l’océan mais elles ont plusieurs points communs…

 

Elles parlent toutes d’un (e) indépendant(e) : startup, freelance ou entrepreneur profitant d’activités, de sorties et de bons plans.

Et même si ce n’est pas indiqué sachez que tous ces bons moments étaient à prix réduits grâce à leur Comité d’Entreprise.

Mais pour avoir un CE il faut faire partie d’une entreprise de plus de 50 salariés me direz-vous.

Eh non ! Pour que nous ayons des avantages comme certains salariés, Startup CE propose des milliers d’offres à prix réduits négociés pour vous, partout en France sur 8 univers : Parcs, Spectacles, Shopping, Sports, Loisirs, Bien-être, sorties et Cinémas.

Pour faire simple, nous pouvons faire des économies partout en France sur la billetterie, les parcs de loisirs, les salles de sport, les voyages, les bons d’achats, les magazines…

Afin d’en profiter, il suffit de s’inscrire sur leur site www.startup-ce.com, et pendant un an, vous aurez accès à ces offres.

Le prix de l’abonnement est normalement de 49€/an mais en tant que partenaire, j’ai négocié pour vous une réduction de 10 euros que vous obtiendrez grâce au code : «NathalieConseils».

Et vous qu’avez-vous fait le samedi 22 juillet 2017 ?